Votre douleur est votre alliée

La douleur est vue comme quelque chose d’horrible, d’inconfortable, qu’il faut enlever le plus rapidement possible. Hop, un paracétamol pour s’en débarrasser!

En effet, qui aime avoir mal ?! Sauf que la douleur est là pour nous indiquer quelque chose. Le corps ne se met pas à avoir mal sans raison. Si on ressent de la douleur, c’est que quelque chose ne fonctionne pas comme il faut, qu’il y a un déséquilibre !

Lorsque votre main touche votre casserole brûlante, la douleur vous force à la retirer immédiatement. Et bien c’est pareil pour les autres douleurs. Si vous avez des maux de dos, maux de tête, sinusites à répétitions, si vous ne cessez de tomber et de vous casser quelque chose, d’avoir des nausées dès que vous avez un stress au travail, ça n’est pas normal, votre corps essaie de vous dire quelque chose, écoutez-le !

Peut-être que vous mangez quelque chose auquel vous êtes intolérant (cela rend vos intestins poreux et donc enflammés et permet aux toxines d’aller s’installer sur vos organes, muscles, etc. créant des tensions). Peut-être que le sport que vous pratiquez n’est pas fait pour vous. Peut-être également que votre mode de vie, à peine 5 ou 6h de sommeil par nuit, beaucoup de café, de stress, demande trop d’énergie à votre organisme ! Peut-être que vous gardez tellement de frustration et de colère en vous que cela créée un blocage au niveau de votre gorge et vous rend propice aux angines ?

La liste peut être longue …

Quand vous tombez malade, quand vous avez mal, ne combattez pas la douleur d’un « pfff et voilà encore un mal de crâne, … », mais essayer d’abord de chercher ce qui peut le causer. Cela est d’autant plus vrai s’il s’agit de quelque chose de chronique et qui vous affecte de façon négative. Lorsque quelque chose est chronique, cela signifie qu’il y a un blocage à un endroit, et qu’il n’y a besoin que d’un tout petit stimulus externe pour déclencher la douleur à nouveau.

En médecine asiatique, et notamment chinoise, les douleurs sont causées par des émotions négatives que nous avons gardées au fond de nous. Lorsque l’on n’évacue pas ces émotions – tristesse, colère, peur, déception, etc. – ces dernières viennent créer un blocage qui à force provoque des faiblesses, tensions, douleurs, et maladies. Au niveau physique, lorsque l’on est heureux, le cerveau relâche de la dopamine. Lorsque l’on est stressé ou que l’on a peur, il s’agit de l’adrénaline (épinéphrine). Face à de fort taux d’adrénaline, notre corps fatigue plus vite, et nos toxines s’accumulent à tel ou tel endroit créant ces blocages.

Par douleur, j’inclue aussi les douleurs émotionnelles et mentales. Vous ne devez pas vous résoudre à être à la merci de vos humeurs, de vous retrouver au plus bas sans raison apparente, de ne jamais savoir comment vous allez réagir à telle ou telle situation. Qu’il y ait une explication logique à cela, par exemple des soucis au travail, une rupture sentimentale, une crise identitaire – ou pas, il ne faut pas que vous acceptiez comme étant « normal » d’être en souffrance.

Ici aussi, si vous ne vous reconnaissez plus, si vous vous sentez à côté de vos pompes, que vous vous sentez heureux puis malheureux en une seconde, posez-vous quelques instants et écoutez-vous afin de trouver d’où cela vient. Et surtout, n’hésitez pas à demander de l’aide ! Pour enlever les blocages énergétiques à l’origine de vos douleurs et mal-être, il est parfois indispensable d’être aidé de thérapeutes qualifiés.

Soyez plus attentifs et gentils avec votre propre corps. Après tout sans lui vous ne seriez plus grand-chose ! Soyez une équipe, écoutez-le et prenez soin de lui. Il vous le rendra 🙂 

Si cela vous intéresse d’aller plus loin, je vous conseille le livre de Lise Bourbeau « Ecoute ton corps – ton plus grand ami sur la Terre », sur cette thématique.

Bonne écoute!

Doriane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :