Accueillez votre vie

Accueillir sa vie, quel concept étrange non ? Comment peut-on accueillir sa vie, puisqu’on est déjà en plein dedans tous les jours et qu’on n’a pas vraiment le choix !? Alors qu’est-ce que ça veut dire, exactement, accueillir sa vie ?

Accueillir, c’est tout d’abord ne plus subir sa vie, ne plus être un pantin tiré par des fils invisibles, dirigé par nos parents, amis, notre passé, notre mental, nos émotions. Accueillir, c’est devenir un spectateur tout en participant activement à la pièce de théâtre. En effet, nous sommes très souvent tellement « dans » notre vie, que nous ne contrôlons plus rien et que nous nous laissons envahir par nos émotions.

« Avoir la tête dans le guidon » ne vous permet pas d’anticiper ce qui arrive ni de réagir à temps !

« Je me suis laissée emporter » , telle une feuille balayée par un gros coup de vent, qui ne peut alors plus rien faire !

Comment alors accueillir notre vie ? La technique est simple : lorsque vous ressentez un sentiment désagréable, qui vous tire vers le bas, qui ne vous convient pas, ou lorsque vous faites face à une situation qui vous déboussole, prenez en conscience. Prendre conscience de ce qui se passe veut dire faire une pause et prendre le dessus sur ce qui est en train de se passer.

Une fois que vous avez réussi à être un tout petit peu en marge de ce qui se passe, prenez quelques grandes inspirations en respirant dans votre ventre (siège de toutes nos émotions !) afin de vous apaiser.

L’étape suivante et d’identifier l’émotion ou les émotions principales que vous ressentez à ce moment précis : colère, déception, abandon, tristesse, désespoir, stress, détresse, etc. Cette étape est importante puisque en nommant l’émotion, vous lui montrez que vous l’avez remarqué, que vous savez qu’elle est là, et vous la sortez du ressenti émotionnel pour l’amener dans votre conscience.

Pour finir en beauté, prononcez dans votre tête ou à haute voix : « (Émotion), je t’accueille et je te laisse partir », par exemple « Tristesse, je t’accueille et je te laisse partir ».

Récapitulons :

  • Prenez conscience que quelque chose ne vous convient pas ;
  • Faites une pause ;
  • Respirez profondément ;
  • Identifier l’émotion qui vous traverse ;
  • Laissez-la partir en utilisant la phrase:                    » (Émotion), je t’accueille et je te laisse partir ».

bubble nature.jpeg

Accueillir c’est également le début de l’acceptation.

Accepter ne veut pas dire que l’on est content(e) de ce qui nous arrive.

Accepter c’est décider de voir ce qui se passe dans notre vie comme des expériences, plus ou moins agréables, desquelles on va tirer tel ou tel apprentissage ou leçon de vie. Une situation n’est « négative », un sentiment n’est « négatif » que lorsqu’on leur prête cette dénomination, il s’agit d’un jugement.

Par exemple, on qualifie souvent une rupture sentimentale comme étant quelque chose de négatif, mais cette dernière peut vous en apprendre beaucoup sur vous-même, vous permettre de savoir ce que vous voulez ou ne voulez pas, vous permettre de rencontrer in fine une personne qui vous correspond mieux ! Chaque situation peut vous être bénéfique, même si parfois cela est très difficile à voir tant la douleur est présente.

Accepter c’est se laisser la possibilité de se libérer d’un sentiment qui nous détruit à petit feu et qui, à terme, va créer des tensions et maladies physiques, mentales et/ou émotionnelles.

Accepter, c’est ouvrir la porte au pardon, que ça soit pardonner la personne qui nous a fait du mal, ou pardonner la vie qui nous impose certaines situations. Le pardon ici n’a aucune vocation à soulager la conscience de la personne qui vous a mis dans un tel état, mais à vous libérer une fois pour toute de ce poids et à vous apporter une sérénité et une paix profonde.

Accepter c’est arrêter de lutter!

Ce n’est pas votre faute si vous ressentez telle ou telle émotion.

Ne vous excusez jamais de ressentir !

Si ce que la personne vous a dit ou a fait, ou si une situation réveille certaines émotions, cela veut dire que:

1) ces situations/personnes sont objectivement difficiles/méchantes et donc le sentiment qu’elles réveillent sont des réactions légitimes à une injustice ;

2) elles sont subjectivement difficiles/méchantes et donc le sentiment naît car cela vient réveiller chez vous une blessure.

Dans les deux cas, vous n’avez pas choisi de ressentir cela. En revanche, vous pouvez reprendre le dessus en utilisant l’accueil. A force de prendre conscience de ces émotions, elles deviennent moins violentes et peu à peu disparaissent. Faites le test ! Pour ma part, cela fonctionne vraiment bien

Pour approfondir cela, je vous conseille le livre de Nassrine Reza, Le pouvoir de l’accueil, qui est extra ! C’est un livre très facile à lire et très positif. Il est possible de le feuilleter un peu chaque soir car chaque page porte sur une thématique différente. Je remercie beaucoup la personne qui me l’a conseillé car c’est une petite merveille!

En vous souhaitant un très bel accueil pour une paix retrouvée!

~ Doriane ~

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :